FR

Michel Piccoli : itinéraire d’un monstre sacré


(Les choses de la vie)

Michel Piccoli - 89 ans en septembre - a joué dans plus de 200 films. S’il s’est montré discret dans la vie, il pouvait être très provocant sur le grand écran. La Cinematek rend hommage à ce géant obstiné du cinéma français.

Co-work space pour de jeunes créateurs


(Stikstof © Caroline Lessire)

Au numéro 14 de la rue du Fossé-aux-Loups, là où il y a deux ans encore était installé le café Les Postiers, la banque en ligne Hello Bank! ouvre le 3 octobre un espace pop-up. Dans un premier temps, le lieu est proposé pendant trois mois comme co-work space pour de jeunes créateurs et entrepreneurs, mais les initiateurs du projet ont aussi développé un programme culturel. Ainsi, des ateliers auront lieu le mercredi sur le thème Art & Fashion, le jeudi sur le thème Games & Technology et le jeudi autour de Music & Movies. Le premier est un atelier graffiti, le 8 octobre. Il y aura plus tard des concerts dans l’ancien café. Les néerlandophones de Bruxelles de Stikstof et les francophones de Convok inaugureront la série le 31 octobre. Toutes les infos et le calendrier complet sont sur www.hellospace.be.

77 Bar


(© Ivan Put)

The fair came to Jette again recently, bringing more people than usual to the renovated Kardinaal Mercierplein/place Cardinal Mercier in the evening. The bars there seem to do quite well at other times of day too, though. If you are heading out there (which you can do by train, tram, bus, or Villo! bike), you will be able to choose from a considerable number of establishments. This time, we headed for 77 Bar.

David Strosberg : la folie, ça se mérite

Avec la galerie de personnages perdus et fragiles, obsessionnels chroniques de Petites histoires de la folie ordinaire, l’écrivain tchèque Petr Zelenka et le metteur en scène David Strosberg proposent une plongée drolatique et humaine dans l’intimité de dix solitudes qui s’entrecroisent.

Il y a des textes qui apparaissent comme une évidence pour un metteur en scène. C’est le cas de cette pièce du tchèque Petr Zelenka qui embarque dix personnages au pays de la folie quotidienne, celle des petites lubies et autres maniaqueries qu’ils revendiquent sans vernis. La première fois qu’il l’a lue, David Strosberg a ri comme il l’avait rarement fait auparavant. Souvent attiré par les tragicomédies, il a trouvé ici un humour qui s’enracine au fond des choses, balayé par un vent de liberté. Sur scène, il a distribué ses rôles à trois générations de comédiens, de 22 à 77 ans, entre lesquels circule une parole accueillie avec bienveillance. « Dans cette pièce, il n’y a aucune mauvaise réplique. C’est un texte qui nous concerne tous. C’est une grande histoire d’amour et une pièce sur la fin des utopies politiques et parentales. Elle nous parle de l’a b c des relations humaines, de l’a b c des solitudes ».

Prélude


(© Saskia Vanderstichele)

For enjoying the last fine late-summer days, there is probably no better place than the terrasse at Prélude, which has – since its recent opening – occupied the strip of grass between the trees along the (peaceful) side of the street. The former music shop now exudes a positive, relaxed atmosphere, in which people are happy to relax with a book and a local beer.

Festival Expressions Urbaines : hip-hop à la dalle

Pour la septième année consécutive, le festival Expressions Urbaines vous invite sur l’Esplanade de l’Europe, devant le Parlement européen, pour faire connaissance avec les différentes facettes des arts urbains. Rival et les équipes de Bookingz N Queenz, Souterrain Production et le Syndicat Prohibé ont concocté un programme plein de musique, de rap, de graffiti, de danse hip-hop, de DJing... Une panoplie du monde des arts urbains à la portée de tous car cet événement veut être un espace convivial, un moment de détente entre amis ou en famille où l’on peut éveiller ses sens sur les rythmes urbains. En tête d’affiche, on pourra découvrir MC Melodee (photo), une femcee venue d’Amsterdam qui allie hip-hop old school et flow qui tue, alors que The ReMINDers, un duo musical formé par le MC belge Big Samir et son épouse, la chanteuse américaine Aja Black, donnera une couleur plus soul et acoustique à la musique urbaine. Les mots vont claquer lors de la performance de Kenyon, auteur-interprète d’origine franco-congolaise qui s’aventure entre hip-hop, soul, reggae et dancehall. Kenyon est vice-champion du monde du concours freestyle/improvisation End of the Weak. Ça va chauffer ! Ajoutez à cela la fine fleur du hip-hop belge avec Crapulax, Cléo, Yassin Les Autres ou encore Laïoung, des murs de graffiti, des initiations à la danse et autres workshops, le tout animé par MC Ghiizmo et DJ Substanz, et il ne vous reste qu’à espérer que la dalle au-dessus de la Gare du Luxembourg ne se brisera pas sous le poids de toutes ces Expressions Urbaines !

William Pope.L : expressionnisme afro-américain



William Pope.L., qui se qualifie lui-même de « friendliest Black Artist in America » (« l’artiste noir le plus sympa d’Amérique »), est de retour à Bruxelles. Il présente chez Catherine Bastide une série de tout nouveaux tableaux où il reprend des éléments précédents de son travail : les préjugés raciaux.

Le Rideau pend la crémaillère



Le temps de l’exode est enfin fini pour le Rideau de Bruxelles. Contraint de quitter en 2011 le Palais des Beaux-Arts, son lieu de naissance, le Rideau s’est fait voyageur et a pu survivre grâce au soutien de plusieurs partenaires. Mais depuis cet année, il a enfin son propre toit, l’XL Théâtre, à la rue Goffart.

La Frénésie


(© Saskia Vanderstichele)

Entrer dans La Frénésie, c’est découvrir un nouveau monde. Un monde qui sent bon les fleurs fraîches, où Billie Holiday chante en fond sonore et où des armoires pastel sont soigneusement remplies de services et d’objets de déco de temps révolus.

Romano Nervoso est Born to Boogie



Après un album de punk à paillettes conçu pour pogoter sur le dancefloor, Romano Nervoso affirme ses racines transalpines sur un nouvel essai un brin moins nerveux, mais toujours plus ambitieux. Baptisé Born to Boogie, l’objet en question a l’Italie au cœur et le rock dans le sang.

02 04 15

Hoofdpunten