Agenda Magazine Blog

  • Paroles de la Cité Modèle



    Sur le plateau du Heysel, au pied de la station de métro Roi Baudouin, la Cité Modèle dresse ses tours d’habitation. Bien loin du rêve urbanistique qui l’a fait naître, la cité rassemble aujourd’hui une population largement défavorisée confrontée au défi du vivre ensemble dans un parc immobilier en pleine rénovation. 

  • Mud Flow reprend les négociations


    (© Jehanna Moll)

    Figure phare de la scène pop-rock bruxelloise, Mud Flow s’est évaporé des écrans-radars à l’été 2010. Avant cela, le groupe formé autour de la voix du guitariste Vincent Liben s’était glissé sur les ondes radiophoniques tel un caméléon en mouvement sur les branches d’une forêt exotique. Capable de changer de couleurs musicales, de se renouveler à chacune de ses apparitions, la formation a signé quatre albums fréquentables en tous points et est passée avec succès d’un millénaire à l’autre. Sept ans après la publication de son ultime essai (Ryunosuke), Mud Flow reprend du service sur la scène du Botanique.

  • Elizabeth Peyton : la résistance du portrait

     

    Elizabeth Peyton, née en 1965 dans le Connecticut, s’est fait connaître au début des années 90, à New York d’abord et dans le reste du monde ensuite, avec ses portraits de célébrités pop (Bowie, Cobain, Liam Gallagher...), de membres des familles royales européennes (les princes William et Harry) et de ses proches, réalisés en général sur base de photographies trouvées dans la presse ou prises elle-même.

  • Peter De Bruyne: Polskie Delikatesy


    (© Peter De Bruyne)

    Tien jaar geleden trad Polen toe tot de Europese Unie, sinds kort mag het ook de voorzitter van de Europese Raad leveren. Niet slecht voor een land dat – volgens het achterhaalde cliché – tot op heden alleen poetsvrouwen en bouwvakkers uitzond. Het is dan ook een symbolisch moment waar een tentoonstelling bij hoort. En waar kan dat beter dan in het eigenzinnige Atelier 34zero Muzeum van de Poolse meester-provocateur Wodek?

  • Mary


    (© Saskia Vanderstichele)

    En 1919, la Française Mary Delluc a ouvert sa chocolaterie à la rue Royale et a tout de suite séduit avec ses douceurs faites à la main. Grâce à la position stratégique - entre le palais de Laeken et celui de Bruxelles - de son magasin doté d’un salon de thé art déco, la famille royale est elle aussi devenue un client fidèle.

  • Concours Circuit : nouvelles têtes (d’affiche)


    (MAW // SITT // SII)

    Cheville ouvrière d’un paysage alternatif, riche et bigarré, Court-Circuit s’attelle activement à la professionnalisation des musiques actuelles en Fédération Wallonie-Bruxelles. À ce titre, l’association organise depuis 1997 un tremplin favorisant l’émergence de nouveaux talents : dealers d’idées fraîches et autres mélodistes en manque de sensations fortes.

  • Dad Horse's gospel for troubled souls



    Armed with unshakable faith and a punk spirit, Germany’s Horst-Dieter Hotten strums surrealist parables on the strings of his banjo and blasts redemption stories through his kazoo. The one and only ambassador of “Keller Gospel”, the short-fingered Hotten operates under the label of The Dad Horse Experience.

  • dEUS 1994-2014: stomweg de tijdgeest gevangen



    Met de hoesfoto van Following sea – een blik op de ruwe, open zee in het Griekse Thessaloniki — opent het fotoboek waarmee dEUS terugblikt op ruim 20 jaar carrière veeleer symbolisch: het is een woelige vaart geweest, met de blik op oneindig en met, in golven, botsende ego’s, contrasten en een nieuwe adem als belangrijke creatieve constantes.

  • Peter Pan: een heel klein beetje anarchie


    (© Rudy Gadeyne)

    Wat krijg je als ‘beeldsmederij’ DE MAAN en Abattoir Fermé-regisseur Stef Lernous de klassieker Peter Pan bewerken? Iets helemaal anders dan de Disney-film. 

  • Classique en fête


    (© Wim Van Eesbeek)

    Exubérance, profondeur, passion, tendresse, joie et charme : l’affiche des concerts de Noël et de nouvel an de Bozar est riche et diversifiée. Le célèbre Oratorio de Noël de Bach y côtoie le très rarement exécuté L’Enfance du Christ d’Hector Berlioz. L’ONB et deFilharmonie feront résonner les notes joyeuses en cette période de fête.

  • St. Vincent



    A doubtful case. Should we be happy that Bill Murray has been given enough space to excel in this film, and thus to make something of this very mediocre script and ditto direction? Or should we regret the fact that he wasted his time on material that isn’t good enough for him?

  • Exodus: Gods and Kings



    Après les grands spectacles à fond historique qu’étaient Kingdom of Heaven et Gladiator, on le savait bien pour Exodus: Gods and Kings : si le réalisateur Ridley Scott s’aventurait dans l’adaptation de l’histoire de Moïse, on pouvait s’attendre à une grande épopée biblique dans le plus pur style hollywoodien.

  • Timbuktu



    Was Germany vs. Brazil the football match of the year? Belgium vs. USA? My vote goes to the match that Abderrahmane Sissako depicts in Timbuktu, an African film that should never have left Cannes empty-handed.

  • Partita 2: Bach in sneakers


    (© Anne Van Aerschot)

    “Bach is a composer I will always keep coming back to,” Anne Teresa De Keersmaeker once told an interviewer. In the past, the great composer, who recently topped Klara’s top-hundred chart yet again, inspired the choreographer to create gems such as Toccata (1993) and Zeitung (2008). For Partita 2, to a piece of music in six movements for solo violin, she has been joined by the renowned violinist Amandine Beyer and the French dancer/choreographer Boris Charmatz.

21 12 14

Hoofdpunten