Agenda Magazine Blog

  • Juice up your summer!

    Yes, the summer is already half over and temperatures are slightly less tropical than a month ago, but our glass is always half full. Which is great because August promises to be another irresistible cocktail. To help you discover and enjoy all its varied flavours, we and our cover boys from Farm Prod are happy to bring you this second glass and an extra-long AGENDA, filled with something for everyone. Music freaks can feast their eclectic ears at the Brussels Summer Festival, while connoisseurs can head to the Royal Conservatory for Midis-Minimes. You can also sate your hunger with the generously filled Boterhammen in the Park, or live on love during the sparkling Feeërieën. If you have a sweet tooth, you can enjoy the dessert buffet at the Theatre Festival, or all the goodies that the galleries, museums, and cinemas are offering. Don’t worry about eating your fill because you can dance off all the calories at the Brigittines International Festival. On 2 September, your trusty old weekly AGENDA will be back, but until then, we hope you enjoy this summer cocktail immensely!

  • V comme Van Hamme : le voyageur sans frontières

    Le Centre Belge de la Bande Dessinée clôture sa trilogie d’expos autour de Thorgal par une rétrospective dédiée à son prolifique scénariste, le globe-trotter bruxellois Jean Van Hamme, également père d’autres séries cultes (Largo Winch, XIII, Lady S...) et de one-shots inoubliables (Le Grand Pouvoir du Chninkel, S.O.S. Bonheur...).

    On peut y voir de près quelques pièces véritablement historiques comme les planches d’essai qui convainquirent Van Hamme de collaborer avec Grzegorz Rosinski fraîchement arrivé de Pologne en Belgique, la toile de la vraie couverture originale du Chninkel et la toute première planche de XIII dessinée par William Vance.

    JEAN VAN HAMME, voyageur sans frontières > 29/11, Stripmuseum/Centre Belge de la Bande Dessinée, www.stripmuseum.be, www.cbbd.be

    (© Casterman/Jean Van Hamme/Grzegorz Rosinski)

  • Meezingtips voor de Druivenfeesten

    (2 Fabiola)

    Nee, een druivenkoningin wordt er dit jaar niet meer verkozen op de Druivenfeesten, en misschien maar goed ook, want zo komt de nadruk in deze feestweek, die al sinds 1952 wordt georganiseerd, opnieuw te liggen op het echte pronkstuk van Overijse en omstreken: de Vlaams-Brabantse tafeldruif.

  • Durf, intuïtie en rock-’n-roll in Paradise trips


    (Gène Bervoets in Paradise trips © Kris Dewitte)

    Ooit nog Mario Bros. spelen zonder aan Gène Bervoets te denken, wordt moeilijk. Dat hebben we te danken aan filmregisseur Raf Reyntjens en zijn langspeelfilmdebuut Paradise trips.

  • Summer exhibitions: Summer Chaud


    (Lisette Model at Keitelman Gallery’s “Summer Chaud”)

    Through the eyes of Magnum photographer Martin Parr, summer is always going to look that bit more colourful than we’re used to in the Low (and wet) Countries. But colourful is by no means synonymous with appealing.

  • Star de l’été: Alice On The Roof


    (Alice On The Roof © Fabrice Hauwel)

    Révélation du printemps, star de l’été, Alice On The Roof (dé)tend ses cordes vocales par-dessus quelques notes de piano. Naïf et délicieux.

  • Pascale Marthine Tayou pique où ça fait mal


    (© Pascale Marthine Tayou)

    Une drôle de créature s’est installée dans le sas d’entrée de Bozar : Africonda, un long serpent composé de gants de toilette remplis de foin, qui s’enroule autour d’un amas de pieux, avec des masques africains textiles comme début et comme fin.

  • Hotspot: Saint-Servais & Josaphat

      ( © Steve Michiels)

    A well-balanced mix of places to eat and drink has brought new life to a district you should really check out soon: the area around the Sint-Servaas/Saint-Servais church and the Josaphat park in Schaarbeek/Schaerbeek.

  • Voyage au plat pays

    Ils sont industriels ou bucoliques, baignés de soleil ou nocturnes, nuageux, marins, imaginaires ou abstraits. Ils sont peints, gravés, filmés, photographiés ou écrits par des artistes d’hier et d’aujourd’hui. Ce sont les paysages de Belgique que le Musée d’Ixelles nous invite à regarder d’un œil neuf dans cette exposition. En se promenant entre les dunes impressionnistes d’Anna Boch, les arbres captés par le duo Felten-Massinger, les marines au pastel de Léon Spilliart, les cumulus de Magritte, les vagues de la mer démontée de Thierry De Cordier, les terrils rêvés par Omer Ozcetin, on trouve un peu de consolation à l’absence prolongée d’un musée d’art moderne et contemporain à Bruxelles. Snif, snif. 

  • Benjamin Clementine : de musicien ambulant à superstar


    (© Micky Clément)

    Petites oreilles et grands yeux noirs, Benjamin Clementine voit et écoute mieux que personne. C’est qu’avant de triompher derrière son piano, la voix en liaison directe avec le cœur, l’Anglais a connu une vie de clodo.

  • Brigittines International Festival: la danse en paradoxe

    (Tsunamism)

    « Outrages et ravissements » : c’est sous cet étendard que le festival international de danse des Brigittines déploie sa 34e édition. Quatorze créations, dont douze premières belges figurent au menu. Pour AGENDA, le directeur artistique Patrick Bonté en pointe trois. 

  • Op schattenjacht in de archieven van het CIVA


    (© CIVA, René Braem, projet de ville linéaire, 1934)

    Met de Archieven voor Moderne Architectuur, gehuisvest op de benedenverdieping van het CIVA, beschikt Brussel over een plek die gerust op een of andere schatkaart mag figureren.

  • Summer exhibitions: Feuilles volantes


    (© Xavier Löwenthal)

    Potlood of pen op papier en niets dat daartussen ongeduld en virtuositeit kan temperen: tekenen is van alle kunstdisciplines ongetwijfeld de meest democratische. Dat blijkt eens te meer uit het werk dat veeltekenaar en oprichter van La Cinquième Couche Xavier Löwenthal nog tot eind augustus tentoonstelt bij Huberty Breyne Gallery.

  • Théâtre Nomades

    Roulottes, caravanes, chapiteaux et tentes berbères prennent leurs quartiers d’été au parc de Bruxelles pour quatre jours de théâtre bohème, de poésie funambulesque, de marionnettes et de contes pour petits et grands.

    Pour sa neuvième édition, le festival cornaqué par la Compagnie des Nouveaux Disparus rassemble plus de 30 spectacles gratuits dans une ambiance bariolée et éco-responsable. Les vrais clowns savent rire d’eux-mêmes, autant qu’ils peuvent déclencher l’hilarité du public. L’autodérision, Silvia Guerra en connaît la recette et y a puisé à pleines brassées pour supporter ses mésaventures dans notre riant pays. Venue de Bologne, la jeune clown a créé chez nous trois spectacles en même temps qu’elle émargeait au CPAS. Mais voilà, en vertu de la directive 2014/38 du Parlement européen, elle est sommée de quitter le territoire parce que devenue un poids pour le système social. Dans Une charge déraisonnable (réservation conseillée : 02-219.11.98), elle revient sur ce parcours avec son accordéon et son humour. Avec La théorie du Y (ici aussi, mieux vaut réserver), la jeune auteur bruxelloise Caroline Taillet déploie en dix-neuf séquences et quatre comédiennes les questions qui émergent quand une fille devient femme.

  • Les incontournables du Brussels Summer Festival


    (Soldier's Heart © Leontien Allemeersch)

    En 10 jours, 4 scènes et près de 80 groupes et artistes, le Brussels Summer Festival se distingue cette année encore par son éclectisme. De la chanson française au ska, du rock au reggae, voici un tour d’horizon en 10 rendez-vous incontournables.

AGENDA magazine radio

31 08 15

Hoofdpunten